L’Administrateur provisoire, Alexandre Seurat

-A +A
Culture
actualité

C’est un roman, mais c’est aussi un livre d’histoire, un document, un pamphlet contre le mensonge, pour la justice... Trois générations d’une famille sont victimes, jusqu’à en mourir, du poids et de l’horreur de leur secret. L’arrière-grand-père, Raoul H, dictateur familial, a pendant la guerre géré comme administrateur provisoire des biens confisqués aux juifs. Il travaillait pour le sinistre Commissariat général aux questions juives de Vichy.

Chercheur de formation, Alexandre Seurat a appliqué à son roman les techniques de la recherche historique, s’appuyant sur les dossiers des archives nationales, pour dénoncer cette trahison immonde et le poids des secrets et de la souffrance infligée à une famille.
Porté par une écriture fluide et rythmée, mêlant passé, présent, réel et fiction, y compris un procès fantasmé, ce roman nous fait partager, de façon efficace et avec un vrai plaisir de lecture, la quête de justice du narrateur.

Catherine Segala

L’Administrateur provisoire, Alexandre Seurat, La Brune au Rouergue, 2016, 18,50 euros