Jazz : Cooking, de Géraldine Laurent

1 CD, Gazebo, 12 euros

« Je ne suis ni femme de, ni femme du, mais femme dans le jazz. À Niort, dans ma famille, les femmes travaillaient. Mon grand-père, Robert, instituteur militant, m’emmenait, enfant, aux réunions de cellules et j’adorais ça… » : ainsi s’exprimait Géraldine Laurent, dans un entretien pour Chorus, à la sortie de son CD Cooking à la fin de l’année 2019.

Entre déchirements et lumières

Hommage au disque Cookin (1956) de Miles Davis, la pochette de l’album représente la musicienne entourée de piments et symbolise bien la chaleur des couleurs sonores créées par la saxophoniste. Pour son 4e opus, Géraldine Laurent, dans la continuation de At Work1, tourne le dos aux reprises qui ont fait sa force pour se consacrer à la composition : 10 pièces originales sur 11. Elle est accompagnée par ses presque « vieux » complices Paul Lay au piano, Yoni Zelnik à la contrebasse et Donald Kontomanou à la batterie, tandis que Laurent de Wilde est à la production et parfois aux claviers. Les uns après les autres, les morceaux accrochent les sens, déclenchent appétit et émotions (enfin pour celles ou ceux qui ne craignent pas les épices et les sons libérés). Si la tonalité générale est incandescente, entre déchirements et lumières, Géraldine ne répugne pas non plus aux ballades sensibles et lyriques. « Coltranien », diront les spécialistes, mais le vrai maître de la niortaise était beaucoup moins connu et se nommait Gigi Gryce (décédé en 1983, un peu après la naissance de Géraldine Laurent) à qui elle a consacré un album de reprises. Tout l’esprit de l’album Cooking (morceau qui ouvre aussi le disque) se résume dans la deuxième composition, « Room 44 », au tempo très rapide et où le piano déchaîné finit par céder le pas à un saxophone en pleine exultation. Pour ne pas nous permettre de souffler, « Early Bass Master », qui suit, débute par un riff d’enfer que prolonge immédiatement un piano et un alto à l’unisson. Le flot rythmique soutient tout l’album et rien de mieux qu’une séance « live » pour vous en convaincre. Et cela tombe bien : Géraldine Laurent et son quartet seront en concert à l’Espace Sorano à Vincennes le samedi 7 Mars 2020, et à Tourcoing le 26 mars2.

  • 1. (1) At Work, un CD Gazebo sorti en 2015, 15 euros.
  • 2. (2) Espace Sorano, 16 rue Charles-Pathé, 94300 Vincennes, à partir de 19 euros.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.