Fragments radiophoniques, entretiens avec Daniel Bensaïd

Douze entretiens avec Daniel Bensaid pour interroger le 20e siècle, éditions du Croquant, 200 pages, 12 euros.

Depuis la fin des années 1980 jusqu’à sa disparition, Daniel Bensaïd a apporté une contribution majeure à la réflexion stratégique, avec une démarche qu’il résumait par la formule : « On recommence toujours par le milieu ». Cette démarche impose d’avoir une mémoire stratégique, de se réapproprier les expériences passées pour apprendre des succès, mais aussi des erreurs, et d’être convaincu que les bilans sont toujours à refaire, sans « bigoterie mémorielle ».

Pistes de réflexion multiples

Celles et ceux qui ont eu la chance d’écouter les séances de formation qu’il animait ont rencontré cet esprit vagabond qui savait aborder les situations sous divers aspects et ouvrir des pistes de réflexion multiples. On en retrouve quelques moments dans la transcription (et/ou l’écoute) de la douzaine d’entretiens donnés en 2007 et 2008 pour la radio Fréquence Paris Plurielle dans ce livre. Autour de 12 dates, souvent associées à des figures marquantes du mouvement ouvrier, il donne à entendre sa vision d’un certain nombre d’évènements marquants du court vingtième siècle : Révolution d’octobre, guerre d’Espagne, Seconde Guerre mondiale, luttes anti­coloniales, assassinat de Lumumba, Mai 1968, Chili 1973, mai 1981, chute du mur de ­Berlin. Ces 12 dates permettent une excursion, illustrée par des anecdotes et des références livresques et cinématographiques, qui donne une illustration stroboscopique de la vision stratégique de Daniel Bensaïd dont l’expérience militante a commencé à une époque où la révolution de 1917 « faisait vibrer ».

Comme le dit Michael Löwy dans la préface, si ces textes « n’ont pas l’éclat littéraire de ses écrits, où chaque mot était taillé et ciselé comme un diamant, ils ont, en échange, le style direct, spontané, rafraîchissant des interventions orales ». Après la transcription des entretiens, on trouvera des réactions et des contributions, d’Olivier Besancenot, Isabelle Garo, Arya Meroni et Hegoa Garay, Olivier Neveux, Ugo Palheta et Christine Poupin. Entre héritage, dette intellectuelle et politique elles nous disent comment continuer à penser nos luttes pour l’émancipation dans un monde qui a définitivement basculé dans un autre siècle.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.