Covid-19 : un virus très politique

À télécharger en ligne sur https ://www.syllepse.net/.

30 mars 2020

Les maillons essentiels du livre (imprimeurs, diffuseurs, distributeurs, librairies) sont à l’arrêt. Mais les éditions Syllepse ne pouvaient se résoudre à cette quarantaine éditoriale.

Devant l’ampleur de la crise sanitaire devenue crise sociale, économique et politique, nous n’avons qu’un seul cri, osons le dire : « Bas les masques ! »
C’est l’objet de ce recueil, gratuit et téléchargeable, que nous mettrons régulièrement à jour au fil des semaines, tant dans sa partie contributions que pour son éphéméride sociale et ses documents. Il entend ainsi contribuer à dévoiler l’envers de la pandémie actuelle.

6 avril 2020

Mauvaise nouvelle. L’équipe des éditions Syllepse est contrainte de proposer une mise à jour de Covid-19, un virus très politique, car l’épidémie s’étend et s’approfondit au niveau mondial. La faillite des États à gérer la crise sanitaire est de plus en plus béante et, partout, le capital défend violemment ses intérêts au mépris de la vie des travailleurEs et des couches paupérisées de la mondialisation capitaliste.

C’est pourquoi ce livre est entré dans un processus de réédition permanente et verra son contenu régulièrement actualisé et enrichi. Dans cette deuxième édition, arrêtée au 5 avril, nous avons ajouté de nouvelles contributions illustrant les capacités du mouvement syndical et plus généralement du mouvement social à opposer ses propres instruments d’autodéfense sanitaire – et donc sociale – et à proposer des esquisses d’alternative à la gestion capitaliste de la crise et de la société.
De même, l’actualisation de l’éphéméride sociale de la pandémie montre comment, sur l’ensemble des cinq continents, les salariéEs et les excluEs résistent au quotidien aux attaques patronales et étatiques qui préparent une « sortie de crise » en imposant leurs propres conditions pour la reprise du travail. Patrons et États la veulent la plus rapide possible, sans prendre en compte les nécessités sanitaires dont ils n’ont que faire. Au fil des informations venues des quatre coins de la planète, nous voyons s’organiser une résistance sociale mondiale à cette « normalisation » inhumaine.

La lutte des classes ne connaît pas le confinement !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.