Communiqué du NPA. Un logement pour tous : c'est un droit.

Le gouvernement manie de plus en plus fréquemment la répression contre les sans-logis : le DAL et les familles qui campaient rue de la Banque viennent d'en faire les frais.

Mais le scandale des sans-logis demeurent. A Saint-Denis, depuis le 14 février, un immeuble de La Poste, vide de tout occupant depuis plusieurs années, a été réquisitionné pour loger 9 familles, en galère depuis plusieurs années.

Cette action menée par Le Réseau solidarité Logement de Saint-Denis, le DAL, plusieurs associations a reçu le soutien de plusieurs partis politiques, dont le NPA, et d'organisations syndicales. La Mairie de Saint-Denis a pris un arrêté de réquisition que conteste maintenant la Préfecture. L'audience en référé, à l'égard du DAL, aura lieu le 9 mars, au tribunal d'instance de Saint-Denis, soit six jours avant la fin de la trêve hivernale et la reprise des expulsions.

Le NPA soutient activement la réquisition du 14 février, lance un appel à la mobilisation pour renforcer la solidarité autour des familles concernées, assurer une participation massive le 9 mars, à 9h, devant le tribunal de Saint-Denis et le 11 mars lors de la marche départementale contre les expulsions, pour l'application du droit de réquisition, au départ de Bobigny. Pour l'arrêt des expulsions, l'inventaire et la réquisition des logements vides, la construction de 1 million de logements sociaux pour faire face aux besoins, il y a urgence à mobiliser largement, sur la durée, pour faire échec à la politique régressive de Mme Boutin, ministre du logement et du gouvernement Fillon.

Le 27 février 2009.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.