Communiqué du NPA. Ni trust, ni S.A.R.L., pour des laboratoires d'analyses médicales publiques.

-A +A
Social (autres)
actualité

Une Ordonnance gouvernementale de 2010 a largement ouvert le marché de l'analyse médicale aux grands groupes financiers, théoriquement pour réduire les coûts. Au grand dam des biologistes propriétaires de leurs labos. La concentration se fait à grands pas avec à terme des suppressions d'emploi prévisibles et la fermeture de labos privés de proximité.

Le lobby des biologistes privés joue de cette situation en lançant une large campagne de pétitions pour défendre leurs intérêts bien compris sous prétexte de défendre les petites gens.

Les travailleurs et la population ne doivent pas se laisser piéger par cette manipulation. La vraie solution est la nationalisation des labos privés d'analyses médicales et le développement d'un Service Public de santé de proximité, incluant tous les services de santé, labos, radios, etc., intégrant les personnels issus des laboratoires privés qui devront bénéficier du statut public. Il est également indispensable de donner des moyens supplémentaires aux laboratoires des hôpitaux publics pour leur fonctionnement et leur développement.

Le 1er mars 2011.