Centre hospitalier de Roubaix (59) : les agents hospitaliers prennent la parole

-A +A
Santé
actualité

Jeudi 26 mars, les syndicats CGT et SUD appelaient le personnel du CH de Roubaix à un rassemblement le matin devant les bureaux de la direction à l’occasion de la réunion d’un conseil de surveillance. Environs 150 agents ont répondu à cet appel. Il faut dire que le mécontentement monte...

Dernière mesure d’austérité de la direction : un décompte différent du temps de repas pour le personnel qui travaille en journée. En effet, jusqu’à présent, une demi-heure était décomptée du temps de travail pour le repas du midi. Maintenant, en se servant des pointeuses, la direction veut décompter jusqu’à une heure. En effet, pour elle, se changer au vestiaire, aller d’un autre bâtiment jusqu’au self, faire la queue au self, tout cela c’est du loisir et de la détente !
À cette dernière mesure, qu’elle tente d’appliquer tant bien que mal, s’ajoute un manque de personnel de plus en plus important. La direction envisage aussi de changer le système de roulement, ce qui fait craindre le pire. Et pour mécontenter tout le monde, elle à l’intention de supprimer des RTT au personnel de nuit.

Promesses et discours ronflants...
Le rassemblement a commencé dans la bonne humeur car le personnel était content de se retrouver plus nombreux que d’habitude pour faire pression sur la directrice et son staff. Une fois la directrice et le maire de Roubaix (UMP) arrivés sur les lieux, le dialogue-prise de bec a pu commencer dans le hall de l’hôpital. Les représentants syndicaux ont interpellé la directrice. À leurs voix se sont associées rapidement celles d’autres agents hospitaliers qui ont exprimé bien souvent leur colère par rapport à leurs conditions de travail.
La directrice n’a concédé que des promesses de dialogue, et le maire de Roubaix, en meilleure position pour ménager la chèvre et le chou, a bonimenté le personnel, avec des discours ronflants sur la nécessité du dialogue « autour d’une table »...
Beaucoup d’agents hospitaliers sont repartis de cette mobilisation en disant que ce n’était que partie remise. Prochain rendez-vous social : la manif du 9 avril à Paris.

MD

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.