Au cœur de la lutte palestinienne : la question des prisonniers politiques

Les luttes anticoloniales, anti-racistes et anti-apartheid ont toujours été confrontées à des politiques d’enfermement de masse. Les prisonniers politiques ont même été, bien souvent, des symboles internationaux de ces luttes, de Nelson Mandela à Bobby Sands en passant par Mumia Abu Jamal et Angela Davis. Car ces politiques d’incarcération ne sont pas un supplément d’âme de la répression coloniale/raciste. Elles forment un élément central des dispositifs d’oppression et jouent un rôle structurel dans l’organisation de la démobilisation et la mise au pas des récalcitrantEs. Les PalestinienEs n’échappent pas à cette règle et doivent faire face, depuis des décennies, à des tribunaux militaires israéliens qui donnent chaque jour toute son actualité au bon mot selon lequel « la justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique ».

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.