Manifestation avec les migrantES le 16 décembre à Menton : la mobilisation s’élargit !

-A +A
Antiracisme
actualité

Dernière ligne droite pour faire de la manifestation à la frontière de Menton un succès. Alors il n’y a pas une minute à perdre pour convaincre autour de vous les derniers hésitantEs !

Plus d’une centaine d’organisations, locales et nationales, soutiennent l’initiative, de l’appel à manifester jusqu’au soutien financier permettant à celles et ceux qui n’ont pas les moyens de payer leur billet et aux migrantEs de pouvoir le faire. La manifestation a été déclarée en préfecture et elle est autorisée, même si des négociations sont toujours en cours pour en définir le trajet. La mobilisation s’est renforcée ces derniers jours, notamment dans le Sud-Est où des départs en car et des covoiturages sont organisés dans plusieurs villes ; à Paris un premier car est déjà rempli… Cette manifestation n’est qu’un début, et dès la semaine prochaine nous préparerons la prochaine échéance : le 17 mars à l’occasion de la journée internationale contre le racisme et le fascisme qui promet d’ores et déjà d’être une grande mobilisation européenne…

Alain Pojolat

Page fb : Manif frontiere menton 16 déc

Pour partir en bus depuis Paris/Île-de-France et donc réserver votre place :
Contacter par mail menton16decembre@gmail.com ou rendez-vous dans un de ces lieux :
- ATMF – 10 rue Affre – métro La Chapelle ou Barbès - ouvert du lundi au vendredi de 10H à 18H00
- Librairie Le Point du Jour – 58 rue Gay Lussac – métro Censier Daubenton ou RER Luxembourg – ouvert du mardi au samedi de 10H00 à 19H00
- Librairie La Brèche – 27 rue Taine – métro Daumesnil – ouvert du mardi au samedi de 12H00 à 20H00, le lundi de 14h00 à 20h00
Pour les chèques, le compte utilisé est celui de l’association DIEL (D’ici et là-bas).

_______________

L’appel unitaire

En prélude à la journée internationale des migrantEs, retrouvons-nous le samedi 16 décembre à Menton :

– Pour célébrer la journée internationale des migrantEs et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre ;

– Parce que cette frontière est devenue un des symboles de l’inhumanité des politiques migratoires de l’État français et de l’Union européenne et du développement de l’État policier ;

– Parce qu’aux mortEs des frontières s’ajoutent la multiplication des mesures d’enfermement et d’expulsion, les milliers de migrantEs à la rue, y compris des enfants et des jeunes isolés, le harcèlement policier et la chasse aux sans-papiers ;

– Parce que le gouvernement français, au travers de l’inscription des mesures d’urgence dans le droit commun contredit encore plus le droit d’asile et que ce même gouvernement prépare une nouvelle loi durcissant encore sa politique migratoire dans un sens liberticide ;

– Parce que cette région est devenue le symbole des solidarités qui existent sur tout le territoire avec les migrantEs. Mais elle est aussi devenue, après Calais, le symbole de la répression contre ce mouvement et les personnes solidaires ;

– Pour dire « ça suffit ! », pour mettre fin à l’acharnement contre les migrantEs et aux discours et politiques racistes et sécuritaires qui gangrènent toute notre société. 

Nous manifesterons pour :

– l’accueil des migrantEs

– la liberté de circulation et de résidence (art. 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen)

– la régularisation des sans-papiers

– l’abrogation des accords de Dublin

– la solidarité et l’égalité des droits pour tou-te-s

– l’abrogation de tout «délit de solidarité» et l’abandon de toutes les poursuites contre les personnes solidaires

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.