19 septembre-17 octobre : marche nationale des sans-papiers

À l’appel de 15 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des solidarités, des États généraux des migrations et de plus de 120 organisations, dont le NPA, des sans-papiers marcheront à partir du 19 septembre depuis les quatre coins du pays pour atteindre Paris lors d’une grande manifestation le samedi 17 octobre. Nous reproduisons ci-dessous l’appel à manifester, publié sur le blog Mediapart de la Marche des solidarités1.

De toutes les villes, de tous les foyers et de tous les quartiers… on marche vers l’Élysée !
Acte 1. Le 30 mai, des milliers de sans-papiers et de soutiens ont bravé l’interdiction de manifester à Paris et dans plusieurs autres villes.
Dans les jours et les semaines qui ont suivi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre le racisme et les violences policières.
Acte 2. Le 20 juin des dizaines de milliers de sans-papiers et soutiens ont manifesté à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Rennes, Montpellier, Strasbourg et dans de nombreuses autres villes.
Mais Macron n’a eu aucun mot pour les « premierEs de corvée », aucun mot pour les sans-papiers, exploitéEs dans les pires des conditions ou perdant leur emploi sans chômage partiel, retenus dans les CRA, vivant à la rue ou dans des hébergements souvent précaires et insalubres. Aucun mot pour les jeunes migrantEs isolés. Il n’a eu aucun mot contre le racisme, aucun mot pour les victimes des violences policières.

Nous disons qu’une société qui refuse l’égalité des droits aux prétextes de la nationalité, l’origine, la couleur de peau sera de plus en plus gangrénée par le racisme et les violences d’État.
Nous disons qu’une société qui accepte l’inégalité des droits, la surexploitation, la répression, l’enfermement, l’expulsion des sans-papiers au nom de la crise, sera désarmée face à toutes les attaques sociales.

Alors nous organisons l’Acte 3 des sans-papiers

En septembre des sans-papiers et des soutiens partiront de Marseille, de Rennes, de Toulouse, de Lille, de Strasbourg, Montpellier, Bayonne, Grenoble, Le Havre… de tous nos quartiers, de toutes nos communes et traverseront le pays.

Ces marches convergeront le 17 octobre à Paris pour aller vers l’Élysée.

Parce qu’il s’agit de liberté et de solidarité, nous manifesterons le 17 octobre en hommage à toutes les victimes du colonialisme, du racisme et des violences de la police, en hommage à toutes les victimes des politiques anti-migratoires et des contrôles au faciès.

Parce qu’il s’agit tout simplement d’égalité nous manifesterons pour imposer enfin la régularisation de touTEs les sans-papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour touTEs.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.