Politique

Par Camille Huppenoire, publié par France Bleu. L’élu anticapitaliste Philippe Poutou est entré au conseil municipal de Bordeaux ce vendre

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le déconfinement est lancé et, sans surprise, l’amateurisme et les mensonges de celles et ceux qui nous gouvernent continuent, avec comme seule préoccupation la « reprise de l’économie » qui, dans les faits, signifie la course aux profits, coûte que
Macron en a « la conviction » : avec le déconfinement, nous retrouverons des jours meilleurs et même les « jours heureux »... Une fois encore, de belles promesses qui n’engagent que ceux qui y croient... ou ont une autre conception du bonheur !
Lundi 11 mai, la première journée de « déconfinement » a été un fiasco pour le gouvernement.
La pandémie de Covid-19 entraîne dans son sillage une autre pandémie, celle du complotisme.
La loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire a été adoptée ce samedi 9 mai. À entendre les membres du gouvernement, nos craintes sont confirmées. Il ne s’agit ni plus ni moins que de donner un coup d’accélérateur à la production, sans donner de moyens à la santé.
À l’appel d’une trentaine d’organisations, associations, collectifs, syndicats et partis politiques (dont le NPA), ainsi que de personnalités, une « chaîne humaine contre les violences policières » sera organisée le 11 mai, à l’Île-Saint-Denis (93), en so
Prise de position des élues du NPA Christine Héraud à Cenon (33) et Mónica Casanova à Lormont (33).
Bordeaux Métropole a décidé le 16 avril d’allouer 15,2 millions d’euros à un fonds d’urgence destiné aux petites entreprises et associations, après une première annonce de 10 millions deux semaines auparavant.
Non à la répression des militants ! Contre les verbalisations arbitraires de citoyens !

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Politique