Économie

La dette publique grecque est insoutenable. C’est clairement reconnu par le FMI, la Banque centrale européenne (BCE), les USA, et même désormais par le gouvernement allemand. Pourtant, l’accord du 13 juillet ne comprend aucune clause sur la dette...
La mise en scène par les politiciens et les médias de la tragédie grecque tend à en faire un événement aux arcanes mystérieux dont le peuple grec serait responsable et coupable, inévitable victime expiatoire...
Assez de la dictature de la finance !
Yash Tandon CETIM, 2015, 15 euros.
Par Eric Toussaint et Pascale Serret. Publié par cadtm.org. 
Il voudrait à tout prix faire monter le parti néofasciste français qu’il ne s’y prendrait pas autrement...
La contre réforme néo-libérale engagée depuis les années 1980 ne se contente pas de privatiser, de casser les différentes formes des "états providence", les systèmes de protection sociale, d'attaquer les salaires et les acquis du prolétariat.
Entretien. Syndicaliste dans la banque et militant du CADTM (Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde), Patrick Saurin est l’auteur de nombreux articles et a participé à plusieurs ouvrages sur la dette publique.
Avant la crise, la dette privée a fortement augmenté : l’offre de crédit a été stimulée par les taux d’intérêt très bas des banques centrales, la quête du profit bancaire, et la certitude que les autorités publiques ne laisseraient pas une grande banque faire faillite (« too big to fail »)..

Pages

S'abonner à Économie